Cette prestation de service s’adresse aux services sociaux des entreprises ou administrations du département et propose une action spécifique dans le domaine de l ’Aide Educative Budgétaire aux personnels salariés pris en charge par le service social.


L'action éducative budgétaire (AEB) est un accompagnement à toute personne qui rencontre des difficultés dans la gestion de son budget. Cette action répond à la mission première de l’UDAF  à savoir, œuvrer dans l’intérêt des familles.
Cette prestation s’inscrit dans une dynamique partenariale en mettant en valeur notre capacité d’expertise dans l’appréciation et les perspectives de résolution de situation socio-budgétaires difficiles.


OBJECTIFS
Assurer une aide éducative et budgétaire auprès des familles ou des personnes en difficulté ponctuelle en vue de les aider en partenariat avec le service social de l’entreprise à :

  • mieux appréhender la gestion ;
  • rétablir l’équilibre budgétaire familial ;
  • éventuellement, aider à l’établissement d’un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

MOYENS

  • Convention : Cette prestation de service est conditionnée par la signature préalable d’une convention avec l ’U.D.A.F. de la DORDOGNE et ne  peut se concevoir qu’avec l’adhésion du service social d’entreprise.
    L’élaboration du plan d’action  permet de définir précisément le type et la durée de la prestation qui pourrait être quantifiée en nombre d’heures ou sur une base forfaitaire susceptible de compléments.
    Le coût d’une heure d’intervention intègre les salaires des personnels, les déplacements et les fournitures nécessaires à la mise en œuvre.
  • Moyens Humains : Réalisation de la prestation par un personnel qualifié de l’UDAF de la Dordogne (Conseillère en Economie Sociale et Familiale ou Assistante Sociale, titulaire du Certificat National de Compétences)
  • Moyens matériels et techniques :le personnel de l’UDAF utilise un véhicule de service de l’UDAF pour organiser les visites au domicile, sur le lieu de travail ou autre, les accompagnements pour des démarches auprès des organismes extérieurs (organismes bancaires…) etc.…

INTERVENTION
Cette mesure d'accompagnement est mise en œuvre  en étroite collaboration avec le demandeur.
A l'issue d'un bilan complet de la situation budgétaire, le travailleur social identifie les difficultés qui mettent en péril l'équilibre financier de la personne.
Les actions à mener sont déterminées par le travailleur social et par la personne.
En collaboration et concertation avec les intervenants sociaux des administrations ou entreprises concernées :

  • Travail sur dossier pour bilan et perspective de plan d’action ;
  • Rencontre avec la famille ou personne ;
  • Mise en place des outils nécessaires à la résolution des problèmes rencontrés :
    • grille budgétaire mensuelle de gestion ;
    • plan d’apurement des dettes avec élaboration d’échéanciers ;
    • plan de surendettement ;
    • conseils sur le logement.
  • Suivi du dossier avec le personnel social et point de situation si nécessaire en présence des intéressés ;
  • Clôture de l’intervention avec bilan écrit.

 

L'AEB permettra à la personne de tendre vers une autonomie de gestion du budget familial.

gc3sf

Le GC3SF est un groupement de coopération sociale et médicosociale signé entre l’UDAF de la Dordogne et Périgord Famille (association d’intervention à domicile) et validé par Monsieur le Préfet de la Dordogne en date du 30 Novembre 2012.

 

Il est une structure permettant la mutualisation de compétences entre les deux associations par la mise à disposition de la part de l’UDAF  de temps partiels de personnel de direction, d’encadrement et de fonctions supports visant à assurer le pilotage stratégique, financier et organisationnel des services de l’association Périgord Famille.

 

Chaque association reste bien évidemment dans ce montage contractualisé indépendante et décisionnaire en ce qui la concerne, une convention constitutive signée par les deux parties encadrant les modalités fonctionnelles et financières de cette coopération.

 

Cette structure est un exemple concret de mise en commun de compétences dans le cadre de l’économie sociale et solidaire. 

LES ENQUETES SOCIALES

L’Union Départementale des Associations Familiales de la Dordogne est agréée en qualité « d’Enquêteur Social » par la Cour d’Appel de Bordeaux depuis le 18 janvier 2010.

Cette nouvelle activité renforce la position de l’UDAF de la Dordogne comme acteur de la politique familiale locale.

L’intérêt de l’Enquête Sociale est d’évaluer une situation familiale dans sa globalité tant sur le plan matériel, moral, ainsi que sur les capacités éducatives des parents.

Le Juge aux Affaires Familiales mandate l’UDAF de la Dordogne pour réaliser ces enquêtes auprès des familles et ce, afin de recueillir les informations nécessaires lui permettant de prendre la meilleure décision quant aux modalités d’exercice des droits parentaux.

En effet, la finalité de la mission est de fournir au magistrat un avis circonstancié et étayé sur les capacités de chaque parent à prendre en charge les enfants pour lequel un droit de garde ou d'hébergement est demandé.

 L’Enquête Sociale confiée à l’UDAF de la Dordogne relève de sa mission d’expertise auprès de la justice dans le domaine de la famille.

Nature de la mesure

  • Mesure administrative contractuelle, inscrite dans le code de l’action sociale et des familles,
  • Relève de la compétence du Conseil Départemental,
  • Pas d’incapacité civile,
  • Le bénéficiaire du contrat autorise le Conseil Départemental à gérer pour son compte les prestations sociales de son choix,
  • D’une durée de 6 mois à 2 ans, ne peut excéder 4 ans.
Pour qui ?
Toute personne majeure qui perçoit des prestations sociales et dont la santé ou la sécurité est menacée par des difficultés à gérer ses ressources (et si la MASP sans gestion n’apparaît pas suffisante).
 
Comment ?

Gestion des prestations sociales (*) listées par la personne pour affectation en priorité au paiement du loyer et aux charges.

Cette mesure prend la forme d’un contrat librement conclu entre l’intéressé et l’UDAF 24 par délégation du Conseil Départemental. Il repose sur des engagements réciproques et définit les objectifs de l’accompagnement budgétaire.

Le bénéficiaire adhère de manière participative à cette mesure, dans la recherche et la mise en œuvre de solutions.

L’accompagnement social et budgétaire est assuré par un personnel de l’UDAF 24 titulaire d’un diplôme d’Etat de travail social.

(*) Prestations sociales mentionnées à l’article D.271-2 de la section I du chapitre 1er du titre VII du livre II du code de l’action sociale et des familles.

 

Objectifs
Réaliser un accompagnement social et budgétaire individualisé visant à rétablir une gestion autonome du budget.

Soutenir les capacités individuelles du bénéficiaire.

Cette mesure est différente d'une mesure judiciaire d'aide à la gestion du budget familial. plaquette "différences MJAGBF et MASP"

Maison Relais - 34, rue Louis Blanc à Périgueux

La Maison Relais se situe dans un quartier proche du centre ville, à proximité des commodités et peut accueillir jusqu’à 10 personnes.

Elle est destinée aux personnes à faible niveau de ressources, ne pouvant vivre dans un logement individuel autonome du fait de leur situation d’isolement social, d’exclusion, de faible autonomie ou de précarité. L'objectif est de permettre aux personnes accueillies de se réadapter à la vie sociale.

La Maison Relais offre un logement privé (chambre meublée) et une vie collective dans un cadre de vie stable et sécurisant. Elle propose un accompagnement souple, des temps d’animation et une coordination des relations avec les intervenants sociaux, médicaux ou de soins.

Le lien social s'organise autour de la présence d'auxiliaires de vie qui ont en charge le fonctionnement quotidien de la structure à différents niveaux (alimentaire, santé, hygiène...). La gestion est assurée par un cadre de l'UDAF sur un temps partiel.

Une redevance locative mensuelle réglée par chaque résidant, inclut le loyer, les provisions pour charges locatives et collectives. Les résidants peuvent bénéficier d'un droit APL selon le montant de leurs ressources.

Un règlement interne définit le fonctionnement quotidien de cette structure qui peut être une alternative adaptée à certaines situations.

Pour tout contact, demande d’admission ou renseignement :

Annabel MALY, responsable de la Maison Relais, se tient à votre disposition au 05.53.06.41.11.